2019 © violaine-laveaux  //////  mise à jour ////// 27/10/2019 jean-françois prigent

  • Facebook Clean

Le nombre de mes minutes

Musée - château du CAYLA

 

Il me fallait ancrer le cabinet de curiosités au coeur d'un paysage, en définir les contours, pour développer le fil d'une écriture qui prendrait au mur des allures "d'écriture d''herbe". Choisir de jouer sur les mots, le changement d'échelle et le trompe l'oeil d'une police de caractère qui nous transporte au siècle de Maurice et Eugénie de Guérin.

Privilégier le regard. Choisir le mur comme page où développer à grande échelle les phrases choisies.

Le tamiser aussi en posant sur la fenêtre un moucharabier, alphabet qui donne à lire le paysage dans l'entre-deux des voyelles et consonnes. Pour mieux embrasser le paysage.

Il m'est revenu, en l'intallant, cette phrase extraite de " La terre et les rêveries du repos" de Gaston Bachelard: " Les voix de la terre sont des consonnes. Aux autres éléments les voyelles, à l'air surtout le souffle d'une bouche heureuse, doucement entrouverte."

journal:
Je travaillerai à la racine du mot et choisirai, au-delà de la définition classique d'un journal intime élaboré au fil du temps et soumis à la répétition des jours, celle plus ancienne du journal comme unité de mesure d'une surface: celle de la parcelle de terre qu'un homme pouvait bêcher en une journée.

Je prendrai la mesure du temps et j'inscrirai tout cela en terre d'encre. Ocre.

 

terre crue: Pour ricocher sur le mot de "journal", en tant que parcelle, je ne présenterai que des pièces réalisées en terre crue (centaure, graines, mains, cachet) et "habillées" d'encres noires, rouges et brun clair pour rendre à la terre sa dimension magique, et provoquer l'étonnement ou l'incrédulité face à la richesse du matériau. La terre ainsi parée acquiert ses lettres de noblesse. Elle se fait bronze. Elle se fait vestige.

J'aime alors voir le petit vertige qu'elle suscite.

 

vertige: du lat. vertigo, mouvement tournant, de vertere, tourner, perdre pied.

 

vestige: du lat. vestigium: empreinte du pied,

j'aime l'idée que le vestige nous fasse reprendre pied là ou le vertige nous le fait perdre. Chaque piéce réalisée en terre crue est polie au galet. Elles se feront alors horloge du temps. Pour inscrire dans l'argile" le nombre de mes minutes", j'emprunterai à un voisin typographe des caractères d'imprimerie.

 

écriture d'herbe: Je cultive dans mon jardin une parcelle de carex buchaninii, parcelle précieuse car elle m'est nécessaire à la confection de sandales d'herbes; je la nomme "ma réserve d'encre". Elle m'a permis de donner corps à un terme "écriture d'herbe" plané lors d'une exposition: c'est le nom donné dans la calligraphie chinoise à une cursive folle, une sorte d'éllipse gestuelle de la forme régulière.

 

cachet/cachée: Je saisirai l'opportunité que m'offre l'étymologie du mot "cachet" et j'imprimerai dans un petit bloc d'argile en forme  de cachet, à l'aide de caractères d'imprimerie, le mot: "cachée". J'aime l'idée que l'étymologie d'un mot identifie un geste.

cachet; m.s

Étymologie: du verbe cacher dans le sens de "presser" (XV e siècle).

 

charbon: J'en aime sa qualité de noir, son velouté, sa profondeur. Les abîmes qu'il esquisse. Je l'utiliserai comme écrin, disque de lune noire pour révéler le parenchyme d'une feuille de peublier.

 

centaure: Depuis quelques années, une partie de mon travail d'installation puisqe dans le registre des formes et recits mythologiques que nous offrent les figures des constellations. J'ai fait du ciel un creuset fertile, source et prétexte à la fois, pour décliner un travail de destin, volume, dans l'espace, au mur, au sol, en liaison avec la configuration arcitecturale et parfois historique du lieu. J'y ai gravé des mémoires d'enfance, déroulé le fil d'Ariane d'une cosmogonie, petit glossaire d'une grammaire personnelle où se côtoient ici, sabot, clé, cadenas, centaure et centaurée.

 

graines, beauté fatale: J'ai toujours en mémoire ces petites graines ovoïdes, rouges et noires, admirablement laquées que mon père nous ramenait des Antilles. J'aimais les toucher. J'en ignorais le nom. Je découvrirai des années plus tard qu'une seule de ces graines bien mastiquée peut être mortelle. Elles n'en sont pas moins utilisées pour la confection de colliers ou de chapelets. j'en aime la perfection de leur forme. Là aussi, je jouerai sur le changement d'échelle et les faux-semblants.

 

V.L / 02/07/2009

 

1/1