2019 © violaine-laveaux  //////  mise à jour ////// 27/10/2019 jean-françois prigent

  • Facebook Clean

L’imaginaire du port est au coeur des jardins

Revue / Le regardeur / art contemporain dans le Lot

n°6 : Faire le jardin 2008

 

Il m'a fallu quitter la mer pour comprendre ses influences, ses incidences, la part du jardin dans mon existence. Les connivences entre terre et mer.

J'ai labouré la terre à la lettre. J'ai conjugué l'absence, conjuré l'attente aux entrelacs de ronces, à l'éclat d'une feuille, au dessin des branches. Artiste et fille de marin, j'ai forgé mon regard à l'attente. J'ai grandi au jardin, comme on reste à quai en scrutant l'horizon, observant ce presque rien qui dessine et décide.

Le rouge ciré laqué des graines de Circasie et des Pater Noster - que mon père nous ramenait de ses lointains voyages- au creux de la main, les parenthèses fruitées qui scandaient ses retours - les régimes de bananes et les cageots d'ananas-, ancrées dans la mémoire.

Jardiniers et marins sont les arpenteurs des terres et des mers et  labourent à tous vents, les champs, l'écume et l'onde.

 

Les mots germinent, - comme les plantes- et font éclore des images et similitudes.

La première à s'imposer: des bottes et des cirés, seule la couleur diffère.  Le marin pour  combattre les caprices de la mer, s’affiche d’un jaune vif. Le jardinier se fait chlorophylle, végétal. Il s'efface. Le paysage l’avale. Seul le bruit du sécateur trahit sa présence quand il ménage des jours dans les feuillages.

D'autres s'immiscent. Je les décline.

Beaucoup de nos plantes sont arrivées par voies maritimes…dans des cages d'osier comme des oiseaux exotiques. L’arrosoir portait autrefois le nom  de vaisseau d’arrosement  ou vaisseau nourricier. Les transats en  délaissant les ponts des paquebots pour les pelouses sont devenus nos chaises longues, le jardin d’agrément se vit en jardin de plaisance  et les rejets, qui ont la faculté de se fixer en terre aussi facilement qu’un bateau maintenu par une ancre se font appeler ancrages.

Autres emprunts: L'abri de jardin dérive de l’ancien français  abrier,  un mot encore en usage dans la marine pour désigner l’action de protéger un bateau des intempéries. Le caillebotis emprunte au caillebot, nom donné au treillis de bois qui recouvre les écoutilles.

Le râteau joue les traits d'union entre jardinier et pêcheur de terre. La quille aussi. Dépourvue de cime, c'est le nom donné à la partie de l'arbre qui reste debout. C'est aussi celui donné - entre autre- à la partie la plus basse du navire dite quillard.

Le bulbe se fait organe de survie, réserve des plantes en dormance et crée la vague, quand il se fait renflement, bulbe d'étrave, à l'avant de la coque d'un bateau.

Le buis est la bouée de sauvetage. Il nous aide à garder le Nord. Son nom latin Buxus a donné le mot boîte,  box en anglais et par extension, boussole, petite boîte en buis.

Et les bassins, pour terminer l'inventaire, dessinent des mers  intérieures que les enfants ponctuent de petits bateaux.

L’imaginaire du port est au cœur des jardins.

 

Petit clin d'œil, j'esquisse une échelle de Beaufort propre à la terre ferme, et j'égraine en onomatopées une journée au jardin.

 

Échelle de Beaufort du Jardinier

 

Force 0, vert immobile, impassible, pas un souffle d'air, plan fixe, temps suspendu.

Force 1, un air de rien, petite broutille, léger frisson.

Force 2, quiétude, le vent s'essaie, doux murmure.

Force 3, le vent paresse, fait ses gammes, effleure et caresse, les frondaisons fredonnent, petite mélopée.

Force 4, premier refrain, premiers frissons, petite ondée, ciel serein, la terre respire.

Force 5, l'herbe ondule, la bise est proche, le temps hésite, le vent éparpille.

Force 6, la pluie gâte, le temps se fâche, première morsure et froidure, le vent se lâche.

Force 7, verses et petites rafales, plein vent et violentes secousses, se mettre aux abris.

Force 8, il vente, casse et décoiffe, grandes rafales et vent soûlant, jardins en perdition.

Force 9, coups de sabres  et claques, cela enrage, arrache, il tonne.

Force 10, ça hurle de trop de vent, de trop de tout, chablis, volis et chandeliers.

Force 11, il souffle en tempête, jeu de massacre, rentrer sous terre.

Force 12, ciel dévasté, sol encombré, les yeux se creusent, les voix se perdent, monstrueux.

 

J'aime la musique et la rythmique des onomatopées, ces brèves légères qui nous content en jouant les bruits du monde. Comme une invitation à entrer dans la danse…

 

Une journée au jardin

 

- clic clic clic 1

- psst!...psst!… psst!...psst!… 2

- clic-clac! clic-clac! clic-clac! clic-clac! 3

 

- clop, clop, clop                        paw paw paw paw                        plac, plac, plac  4

- frou-frou, frou-frou 5

 

- glouglou             glouglou 6

- cliquecrouic, cliquecrouic, cliquecrouic…fla  fla  schtonk…flafla schtonk…cric pof schtakschtaks cric pof schtakschtaks  7

 

- wiuuuuw… wiuuuuw… wiuuuuw… 8

- crac! 9

- bodom-bodom 10

 

- hui ! hui ! scch ! zzz! 11

- treuf, treuf, treuf 12

 

- plic!plic!plic!, tip tip tip 13

- ploc, ploc, ploc, tchikitchikitchikitchiki, ploc, ploc  14

- zi,zi zi    zi zi zi 15

- tip et tap et tip top et tip et tip tip et tip et tip top et tap 16

- coui-coui, blop blop 17

 

- bzz..hou!…hou…ououou…bzz..hou…hou…ououou…bzzbzz,bzzhou!…hou!…hou!…

  fffff…fffff….fffff… 18

- brrrr! Brou, brou, brou, brrou!brrou!brouou! 19

 

- crac, brrom, crrrac! 20

- badaboum badaboum, bim!bim! 21

- bang badabang bing, braouuuuuuuuum, poum poum! badaboum, badabraoum 22

 

- ouhououou! 23

 

1 sécateur / 2 cri de l'hirondelle / 3 taille de  la haie au sécateur / 4 bruit de pas / 5 vent dans les feuilles / 6 source / 7 moissonneuse-batteuse  / 8 vent qui se lève / 9 branche qui casse /10 bottes en caoutchouc / 11 coup de vent /12 tracteur /13 goutte d'eau / 14 pluie / 15 sifflement du vent / 16 chanson de la pluie / 17 Marcher dans la boue / 18 vent / 19 frisson de froid / 20 orage / 21 Battement de cœur / 22 tonnerre / 23 hurlement du vent .  

 

Extrait du "Dictionnaire des onomatopées" Pierre Enckell / Pierre Rézeau, éditions Puf  2003